Jardins et médiation des savoirs en ethnobotanique

  • 2008 - 160 pages
  • Auteurs : Pierre Lieutaghi (eds)
  • Edition : Musée départemental ethnologique de Haute-Provence - c'est à dire Editions
  • Langues : Français
  • Mot-clés : Ethnobotanique

Description :

Donner à comprendre les relations multiples établies au cours des siècles entre les hommes et les plantes : c’est le propos de nombre de jardins qui se sont créés depuis deux décennies, en France et à travers le monde. Leur mise en forme, d’une grande diversité, reflète le projet des personnes qui les portent, en même temps qu’elle est dictée par la réalité végétale du milieu décrit : tout à la fois ou plus particulièrement jardins où l’on déambule pour le plaisir, conservatoires d’espèces végétales choisies pour l’usage qui en a été fait, en est fait encore, lieux de transmission des savoirs, de pédagogie, de formation…

Si harmonieux et bien mis en scène soient-ils, ces jardins pour atteindre leur but ont besoin d’une forte médiation –« la plante elle-même ne raconte pas ses rapports avec les sociétés ». Cette médiation est nourrie par un travail de recherche, dont la discipline centrale est l’ethnobotanique.

Salagon en Haute-Provence, qui en la matière a un rôle pionnier –son premier jardin, des simples et des plantes villageoises, remonte à 1985-, met en valeur ce travail de recherche dans un séminaire annuel d’ethnobotanique du domaine européen. Sa session de 2007 a pris la forme d’un colloque consacré au fait même des jardins, avec trois approches : « penser un jardin ethnobotanique », « mettre en forme un jardin ethnobotanique », « la médiation avec le public ». Les actes de ce colloque constituent le présent volume, où la réflexion est éclairée par des exemples de jardins en Europe, mais aussi en Afrique, en Amérique du Sud, en Inde…