Les hommes et les plantes. Valorisation des ressources de la médecine traditionnelle à Kadiolo (Mali)

Description :

Cet ouvrage présente les activités que l’ONG Aidemet a menées pour la valorisation des ressources de la médecine traditionnelle (MT° dans le Cercle de Kadiolo, Région de Sikasso, de 2001 à 2003.

Dans le cadre de ses actions dans la région de Sikasso, le programme « Gestion Durable des Ressources Naturelles » (GDRN) de la Coopération suisse avait identifié comme porteuse, entre autres, la filière « Amélioration et exploitation durable des produits de la pharmacopée locale ». Par ailleurs, le programme Santé Mali-Suisse avait intégré dans ses objectifs l’articulation entre les services modernes de santé et les systèmes traditionnels de soins. Pour améliorer l’impact des actions respectives, les deux programmes avaient décidé de joindre leurs forces et de monter une action commune. C’était la première caractéristique novatrice que nous tenons à souligner : il ne s’agissait pas de développer un nouveau programme de MT mais de générer des synergies utiles entre deux programmes autonomes opérant dans la même zone géographique, mais dans des secteurs différents, soit la santé et le développement rural.

Aidemet a eu la chance d’être choisie en fonction de ses compétences et de ses expériences professionnelles au Mali et ailleurs, dans le domaine de la MT, pour piloter des actions et coordonner les effets des uns et des autres. Les résultats de ces efforts sont donc présentés ici car la méthodologie et les approches utilisées, ainsi que les résultats atteints, méritent d’être capitalisés et diffusés.

Se trouvent dans les différents chapitres les références à la méthodologie utilisée et aux approches privilégiées : mais les méthodologies les plus utiles ont été l’écoute attentive, l’ouverture d’esprit et surtout les respect des savoirs et savoir-faire dont les acteurs de la MT sont dépositaires. Les responsables de l’Ong Aidemet aiment définir l’approche utilisée « la méthode de l’arbre à palabre » : c’est-à-dire que l’on se donne du temps pour une discussion franche, ouverte et paritaire avec les différents acteurs pour trouver ensemble avec pragmatisme et imagination, des solutions réelles et praticables aux problèmes posés.

Ce n’est pas un ouvrage académique au langage feutré : on y entendra les voix des protagonistes. Le récit est détaillé car c’est souvent un détail qui fait la différence entre une action réussie et une intervention ratée…