Article : « Etudes ethnobotanique et phytochimique des plantes tinctoriales sources de colorants naturels et matériaux résineux traditionnels du Bénin dans le domaine artisanal (Ifangni/Bénin) » – n°52, décembre 2014

3,00€ TTC

Description

Par FAGBOHOUN L., GBAGUIDI A.F., AYEDOUN A.A., MATHE C., MOUDACHIROU M., VIEILLESCAZES C.

Les extraits de certaines plantes fournissent la matière colorante et agglutinante pour la teinture, la peinture et la coloration de diverses matières. Au Bénin (région d’Ifangni), ces colorants sont pratiquement omniprésents dans les objets du patrimoine culturel. La présente étude réalisée sur les plantes tinctoriales utilisées par les artisans du Bénin a pour objectif de caractériser les grands groupes de métabolites secondaires contenus dans ces plantes. Pour cela une étude ethnobotanique basée sur des entretiens semi directifs et sur des expérimentations a permis de recenser les espèces employées. L’enquête ethnobotanique réalisée auprès de 23 artisans et particuliers de la commune d’Ifangni a révélé que 26 espèces végétales appartenant à 14 familles botaniques fournissent diverses couleurs et résines utilisables par ces artisans. L’étude phytochimique des 19 plantes les plus usitées révèle la présence de grands groupes de composés chimiques comme les alcaloïdes, tanins, flavonoïdes, dérivés quinoniques, terpénoïdes, coumarines…, responsables des propriétés tinctoriales répertoriées. En outre, l’importance médicinale signalée par les artisans pour ces mêmes plantes serait due aux propriétés pharmacologiques de certains métabolites secondaires identifiés dans les plantes analysées.

Mots clés : plantes tinctoriales, artisans, ethnobotanique, étude phytochimique, propriétés pharmacologiques, Bénin