Pharmacopées du monde

Les plantes de la Pharmacopée Française

Les plantes médicinales appartiennent à la Pharmacopée Française mais leur commercialisation est différente selon qu'il s'agit de plantes médicinales en vrac, de phytomédicaments relevant de l'AMM "plantes" ou de spécialités pharmaceutiques comprenant des molécules végétales ou des extraits de plantes. Les plantes médicinales sont inscrites dans les différentes éditions de la Pharmacopée Française. La liste publiée dans la 10e édition, seule édition officielle reprend les plantes de l'ancienne liste rédigée en 1979 et déjà publiée dans la 9e édition en janvier 1993. Cette liste, révisée en 2000, est divisée en 2 parties :
- une liste A comprenant 454 plantes médicinales utilisées en allopathie et, pour certaines d'entre elles en homéopathie ;
- une liste B de 73 plantes dont l'évaluation du rapport bénéfice / risque est négatif pour une utilisation traditionnelle en préparation magistrale. En effet, ces plantes peuvent présenter des effets secondaires ou toxiques indésirables. Par contre, en dilution, ces plantes peuvent servir à la préparation de médicaments homéopathiques et sont vendues exclusivement par les pharmaciens.

Des groupes d'experts travaillent depuis des dizaines d'années à l'élaboration de monographies de plantes qui précisent les caractéristiques spécifiques de chaque espèce, ainsi que les techniques d'identifications botaniques (macroscopiques et microscopiques) et chimiques (CCM, CPG, HPLC...) et de contrôle de qualité à mettre en oeuvre (recherche de pesticides, de radioactivité, de métaux lourds). Ces monographies permettent aux industriels de préparer les dossiers de demande de mise sur le marché de plantes ou des médicaments de qualité répondant à des normes standardisées. La mise au point d'une monographie de la Pharmacopée Française demande un travail important et un consensus sur les méthodes et les critères de sorte qu'une partie seulement des plantes est pourvue d'une monographie. On en recense 179 dans la 10e édition de la Pharmacopée Française. De nouvelles monographies sont régulièrement publiées et les plus anciennes sont régulièrement mises à jour. Au niveau européen les experts de la Pharmacopée Européenne élaborent des monographies de plantes qui font l'objet d'un consensus et qui s'appliquent alors aux différents pays de la Communauté Européenne.
Certaines monographies de la Pharmacopée Française appartiennent à la Pharmacopée Européenne et sont signalées dans le tableau par un sigle. Les critères d'identification ou de contrôle de qualité et les techniques d'étude demandées sont alors identiques pour tous les pays de la Communauté.
Seules les monographies de la 10e édition de la Pharmacopée française sont valables.
À partir du 1er janvier 2002, la 4e édition de la Pharmacopée Européenne devient obligatoire dans les 28 pays européens de l'Union Européenne.
Les monographies de la Pharmacopée Française ou Européenne précisent les substances chimiques, (principes actifs ou marqueurs d'identification) qui servent au contrôle chimique d'identification ou de qualité, mais ne donnent aucune indication sur la composition chimique détaillée ou sur les propriétés pharmacologiques.
Depuis 1989 des associations européennes de phytothérapie regroupées dans l'ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy) élaborent des monographies. Elles sont régulièrement publiées et font la synthèse bibliographique des travaux de chimie, de toxicologie, de pharmacologie et de clinique et proposent pour chaque espèce des indications thérapeutiques, des posologies et les précautions d'emplois.


Les plantes en vente libre

Les plantes médicinales appartiennent au monopole pharmaceutique. Cependant, certaines de ces plantes, dont l'usage populaire est banalisé, ont été libéralisées. Il s'agit de 34 plantes, inscrites à la pharmacopée, dont la vente en l'état est autorisée pour tout commerce (décret 79-480 du 15 juin 1979), à condition de ne pas comporter d'indications thérapeutiques.


L'Autorisation de Mise sur le Marché ''dossier allégé'' pour les médicaments à base de plantes

Un groupe d'experts a travaillé depuis 1982 pour sélectionner des plantes médicinales dont l'usage traditionnel est reconnu et dont l'innocuité est garantie ; les principes actifs des plantes médicinales étant complexes et non définis par une molécule chimique unique, l'évaluation de la qualité repose sur les techniques de production, d'identification, de pureté et de fabrication. Une procédure allégée a été ainsi adoptée par le Ministère des Affaires Sociales et de l'Emploi pour la demande d'AMM de spécialités pharmaceutiques à base de plantes.
Le dernier avis publié en 1998 par l'Agence du médicament comportant 196 plantes avec 47 indications thérapeutiques (29 par voie orale et 18 en usage local) est aujourd'hui le document de référence (Les cahiers de l'Agence, 1998). Toutes ces plantes appartiennent à la Pharmacopée Française.
L'objectif du dossier d'AMM "plantes" est de garantir la conformité, la sécurité, l'inocuité et la qualité.

Présentation des plantes médicinales

Fichiers au format Acrobat : Tableau I : Les plantes médicinales de la pharmacopée (liste A) | Index des noms vernaculaires (Index liste A) | Télécharger Acrobat Reader |

Le tableau 1 dresse la liste de toutes les plantes inscrites à la 10e édition de la Pharmacopée Française (liste A) ; il mentionne par colonne :
- les noms botaniques (colonne 1) en latin (genre, espèce, auteur) classé par ordre alphabétique
- les noms vernaculaires (colonne 2) en français
- drogue (colonne 3) : la ou les parties de plantes utilisées en abrégé

Liste des abréviations et des codes codes en usage dans le Tableau I


aig : aiguilles / gra : graines
ake : akènes / hui : huile
aub : aubier / inf : inflorescence
ama : amande / jus : jus de plante fraîche
boi : bois / man : manne
bou : bouton floral / pae : plante entière
bra : bractée / pae fl : plante entière fleurie
brg : bourgeon / pae fr : plante fleurie fraîche
bul : bulbe / ped : pédicule
cal : calice / pef : pétiole foliaire
cap : capitule / pet : pétale
car : caryopse / pso : parties souterraines
con : cône / rac : racine
ecf : écorce de fruit / ram : rameau
eco : écorce / res : résine
ecti : écorce de tige / rhi : rhizome
fem : femelle / sci : sclérote
feu : feuille / som : sommités fleuries
feufr : feuille fraîche / sou : souche radicante
feufe : feuille fermentée / spo : spores
fle : fleur / sti : stigmate
fol : folioles / sty : style
fru : fruit / sto : stolon
fru fr : fruit frais / suc : suc
fru se : fruit sec / tha : thalle
gom : gomme / tig fle : tige fleurie
tub : tubercule

- la réglementation AMM (colonne 4) (Autorisation de Mise sur le Marché) O : plantes inscrites sur la liste des plantes médicinales mentionnées dans l'avis au fabriquant de mise sur le marché de médicaments à base de plantes (BO, 1998)

- plantes médicinales en vente libre (colonne 5)
O : plantes en vente libre (BO 79-480)

- la Pharmacopée (colonne 6)
10:00 monographies inscrites à la 10e édition de la Pharmacopée Française
09:00 monographies inscrites à la 9e édition de la Pharmacopée Prançaise non reprises dans la 10e édition
E : monographies de la Pharmacopée Européenne
p : plante sur la liste Pharmacopée Française révisée

- l'ESCOP (colonne 7)
S : monographies ESCOP publiées

- forme (colonne 8) : forme galénique faisant l'objet d'une monographie

eau : eau distillée / he : huile essentielle
ex : extrait / hui : huile
exf : extrait fluide / neb : nébulisat
exm : extrait mou / pou : poudre
exs : extrait sec / suc : suc

- indications (colonne 9) : indications thérapeutiques retenues dans l'avis
code seul : voie orale seulement
code * : usage externe seulement
code +* : usage interne et externe
acne : acné modéré
afbuc : affections de la cavité buccale et / ou de l'oropharynx
aller : affections dermatologiques (crevasses, écorchures, gerçures et piqûres d'insectes)
amaig : adjuvant des régimes amaigrissants
antal : prévention des céphalées
bronc : affections bronchiques aigues bénignes
capil : fragilité capillaire cutanée (ecchimoses, pétéchies, etc.)
cardi : troubles de l'éréthisme cardiaque de l'adulte (coeur sain)
chev : démangeaisons et desquamations du cuir chevelu avec pellicules
chole : trouble de la digestion, cholérétique ou chologogue
circu : troubles circulatoires mineurs
conj : irritation ou gêne oculaire (atmosphère enfumée, effort visuel, bain de mer ou de piscine)
dent : poussées dentaires douloureuses
depur : faciliter les fonctions d'élimination rénale et digestive
desin : petites plaies (désinfectant)
diar : diarrhées légères
diges : troubles digestifs (ballonements épigastriques, lenteur de la digestion, éructations, flatulences)
diur : favoriser l'élimination rénale
eryt : coups de soleil, brûlures superficielles, erythèmes fessiers
fievr : états fébriles et grippaux
hepat : troubles fonctionnels digestifs d'origine hépatique
hybuc : hygiène buccale, bain de bouche
infla : manifestations articulaires douloureuses mineures
migra : crises migraineuses
orex : manque d'appétit
orl : rhume, nez bouché
poid : maigreur, pour faciliter la prise de poids
prost : trouble de la miction d'origine prostatique
regle : règles douloureuses
sedat : troubles mineurs du sommeil, état neurotonique des adultes et des enfants
spasm : colites spasmodiques
stim : asthénies fonctionnelles
toux : toux bénignes occasionnelles
trans : mal des transports
urol : troubles urinaires bénins
vein : manifestations subjectives de l'insuffisance veineuse (jambes lourdes), symptomatologie hémorroïdaire

Références bibliographiques

FLEURENTIN J., TODISCO M. (1998) French regulation concerning the use and commercialisation of medicinal plants, WWF, Theme 2, Management Regimes and Regulations, 74-85.
Pharmacopée Française 10e édition
Monographies ESCOP
Pharmacopée Européenne 4e édition
Les Cahiers n°3 de l'Agence (1998) AFFSSAPS
FLEURENTIN J. (1993) Les plantes médicinales de la Pharmacopée Française, in Encyclopédie des Médecines Naturelles (Phytothérapie-Aromathérapie) Paris, Eds Techniques, D-1, 10p.