Hommage à Pierre Rabhi

par Isabelle Drum, le 4 décembre 2021

 

Quelle triste nouvelle en ce samedi 04 décembre, Pierre Rabhi nous a quittés à 83 ans, pratiquement six ans après Jean-Marie Pelt. Frères d’âme, ils avaient en commun l’amour de la terre mère, dénonçant les exactions qui lui sont faites.

Paysan humaniste, pionnier de l’agroécologie, fondateur du mouvement Colibri et de Terre & Humanisme, écrivain et penseur, face au consumérisme Pierre Rabhi prônait la sobriété heureuse. Sa pensée, sa philosophie le fit connaître du grand public et beaucoup de jeunes y adhérèrent. Selon lui, « la société de consommation et la croissance infinie sont des aberrations contre lesquelles il faut lutter par un mode de vie plus simple et plus proche de la nature ! » Devant les dommages causés à notre planète au détriment des pays les plus pauvres, il prône un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre.

Pierre Rabhi en appelle à l’insurrection des consciences pour rassembler ce que l’Homme a de meilleur en lui, « Aucun changement ne sera possible si nous ne sommes pas nous-mêmes ce changement », pour sortir du mythe de la croissance exponentielle, et mettre sur pied une nouvelle éthique de vie.

Accompagnant souvent Jean-Marie Pelt dans ses déplacements, j’ai eu la chance de rencontrer Pierre Rabhi à plusieurs reprises. Sa simplicité, sa modestie, son humilité étaient saisissantes de sincérité. Sa voix calme et douce portait au-delà du brouhaha du monde moderne et touchait les cœurs.

Vous allez nous manquez Monsieur Rabhi. Vous nous manquez déjà. Vous étiez un repère, un phare dans l’opacité et la confusion de ce monde moderne. Nul doute que votre pensée, votre sagesse continue à nous guider vers ce changement de société qui s’impose à nous !

Souvenir d’une rencontre dans la Drôme, pour les 5 ans du Centre agroécologique des Amanins – « Ecologie et Coopération », 29 mai 2010 – Cette conférence à 4 voix a rassemblé près de 1 200 personnes.

On reconnaîtra en partant de la gauche : Pierre Rabhi, Jean-Marie Pelt, Isabelle Peloux (instigatrice des Amanins) et Edgar Morin.