Instructions aux auteurs

Le 28 avril 2021

Important : les instructions aux auteurs ont changé

 

Les soumissions pour publication dans la revue Ethnopharmacologia doivent être obligatoirement rédigées selon les règles ci-dessous, et ne seront publiées qu’après avoir été acceptées par le Comité de Lecture

 

LE CONTENU EDITORIAL

Les articles devront apporter des connaissances originales et concerner des thèmes liés à l’ethnopharmacologie, à l’anthropologie médicale, de la santé et du soin, tels que :

– les recherches ethnopharmacologiques de terrain,
– les recherches en ethnologie ou en anthropologie sur les médecines dites traditionnelles ou alternatives (d’inspiration magique, religieuse, spirituelle, etc.)
– la valorisation de ressources naturelles à potentiel médicinal
– le développement de médicaments traditionnels améliorés

Sont également acceptés des articles originaux de revue générale sur les sujets suivants :

– représentations, savoirs et pratiques de soins ou traditions thérapeutiques spécifiques : proposer en discussion une hiérarchisation des traitements en fonction de convergences d’indications et d’une objectivation d’activité pharmacologique bibliographique
– synthèse portant sur une pathologie particulière et ses remèdes phytothérapiques ou alternatifs
– monographie de plantes médicinales : synthèse exhaustive et actualisée des usages traditionnels et actuels et des aspects botanique, chimique, pharmacologique et toxicologique de la plante.

Ne seront pas retenus les articles d’ethnobotanique strico sensu, les articles listant des espèces médicinales sorties de leur contexte d’usage, les articles portant sur des plantes non utilisées traditionnellement, les activités antioxydantes de plantes in vitro ou autres techniques sans rapport avec l’ethnopharmacologie.

Pour les articles portant sur des recherches ethnopharmacologiques de terrain :

– les plantes présentées doivent avoir été identifiées par un spécialiste. Le nom du spécialiste et le lieu où les échantillons ont été déposés doivent être mentionnés dans la publication
– les données primaires des enquêtes doivent être présentées et les pratiques liées aux utilisations thérapeutiques spécifiques des plantes, dans la région et la culture étudiées, doivent être détaillées
– des informations sur la manière dont le diagnostic des problèmes de santé a été effectué doivent être présentées
– proposer une hiérarchisation de traitement en fonction de quelques pathologies
– privilégier une liste des problèmes de santé pris en charge et proposer un ou deux traitements en fonction de la fréquence ou de la convergence d’usages ainsi qu’une objectivation pharmaco-toxicologie bibliographique, au lieu de présenter la répartition des plantes, les parties de plantes utilisées, les modes de préparation et la liste des plantes recensées avec leurs indications, qui n’ont que peu d’intérêt

 

ADRESSE D’ENVOI

Toute contribution est à envoyer par email, en fichiers attachés à: sfe-see@sfr.fr

 

TYPES DE FICHIERS

Pour le texte : fichier Word (.doc ou .docx)
Pour les tableaux et les figures: fichier Word ou Excel dans des fichiers séparés

 

ILLUSTRATIONS

Les photos, dessins ou schémas doivent être de bonne qualité, 300 dpi minimum dans des fichiers séparés originaux (évitez les importations d’images dans Word ou Powerpoint, elles perdent beaucoup en qualité).
Indiquer l’auteur de chaque illustration. Une légende explicite devra accompagner chaque photo.
Un portrait de l’auteur devra être fourni.

 

LE TEXTE

En fichier Word, d’une longueur de 35 000 caractères (espaces compris) maximum.
N’utilisez que le format « Normal », sans « Style », pas de mise en forme ou style prédéfini par Word (automatique ou manuelle). N’utiliser que le gras et l’italique.
Il devra être rédigé correctement. La rédaction incite vivement les auteurs à faire relire leur article.

Il devra comporter :

le titre de l’article (en français et en anglais)

  • le nom et prénom des auteurs, l’organisme de rattachement, l’adresse postale et l’email de l’auteur correspondant
  • un résumé en français et en anglais de 1000 à 1800 caractères espaces compris
  • 3 à 6 mots-clés, en français et en anglais
  • l’article, structuré par des titres et sous-titres, commencera par une introduction et finira par une conclusion. Il comportera la liste des références bibliographiques et des figures et tableaux
  • les figures et tableaux seront accompagnés d’une légende suffisamment explicite
  • les noms de plantes en latin devront être indiqués en entier et en italique (genre et espèce)
    suivi, lors de leur première apparition dans le texte, du nom de l’auteur selon les exemples suivants : Hypericum lanceolatum Lam. / Harpagophytum procumbens DC ex Meissn. / Sambucus nigra L.
  • Citer les familles en indiquant la famille selon « Angiosperm Phylogeny Group classification for the orders and families of flowering plants » : APG IV. Exemple Hypericum perforatum L. (Clusiaceae)
  • les notes infrapaginales sont appelées dans le texte par un numéro en chiffres arabes et en exposant, sans crochets ni parenthèses. Elles seront regroupées à la fin du texte et devront être limitées en nombre et en longueur
  • les références bibliographiques doivent être insérées dans le texte, selon le modèle suivant dans les différents cas : (Bisset, 1992) ; (Bisset et al., 1992) ; (Bisset, 1992 ; Duménil, 2003) ou « selon Bisset (1992)… » et non en notes de bas de page.

 

LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Les références bibliographiques apparaissant dans le texte seront présentées à la fin de l’article en liste alphabétique des noms d’auteurs, impérativement selon les exemples ci-dessous.

Limiter le nombre d’auteurs à 6 par référence bibliographique, pour le 7ème et suivants : et al.

Le nom des revues doit être présenté en abrégé selon le système normalisé de PubMed (ex : J Nat Prod,  Planta Med, …) sans point après les abréviations.

  • Pour les articles
    Bisset N.G., Durand M., Dupond J., Clark-Jones M.P. (1968) The use of Strychnos species in Central African ordeal and arrow poisons, Lloydia, 31, 3, 208-222.

Bangratz M., Abdellah S.A., Berlin A., Blondeau C., Guilbot A., Dubourdeaux M. et al. (2018) A preliminary assessment of a combination of rhodiola and saffron in the management of mild–moderate depression, Neuropsychiatr Dis Treat, 14, 1821.

  • Pour les livres
    Martin M.A. (1971) Introduction à l’ethnobotanique du Cambodge, Tome 2, Paris, Editions du CNRS, 145 p.
  • Pour les ouvrages collectifs
    Dumenil G. (1991) Evaluation of mutagenic effect and antimutagenic potential of plant extracts and natural substances in J. Fleurentin, P. Cabalion, G. Mazars, J. Dos Santos, C. Younos (Eds.), Ethnopharmacologie: Sources, Méthodes, Objectifs, Paris – Metz, Editions de l’ORSTOM – Société Française d’Ethnopharmacologie, 298-302 (Collection « Colloques et séminaires »).

 

Télécharger les Instructions aux auteurs