Proposition de stage Master 2 mars 2020

L’équipe du projet TERRIBIO propose un stage niveau M2 sur l’évolution des pratiques jardinières dans les jardins privés suite à la nouvelle réglementation phytosanitaire (Terrain d’étude : plateau de Saclay, Ile-de-France), pouvant intéresser certains des étudiants en anthropologie, ethnologie, sociologie ou géographie.

Le stage se réalisera sous le tutorat de Pauline Frileux, ethnologue, maître de conférences au Laboratoire de recherche en projet de paysage (École nationale supérieure de paysage de Versailles).

Les candidatures sont à envoyer le plus tôt possible et avant le 31 janvier 2020 à  p.frileux@versailles.ecole-paysage.fr

Bien cordialement,

Anne-Claire Maurice
Ingénieure de recherche projet TERRIBIO
UMR SADAPT – INRA
Laboratoire ESE – Université Paris-Saclay 

————————————————————————————————————————

Offre de stage niveau Master 2

Sujet : L’évolution des pratiques jardinières dans les jardins privés suite à la nouvelle réglementation phytosanitaire (plateau de Saclay)

Encadrement et contact :  Pauline Frileux, Ethnoécologue, maître de conférences au Larep
p.frileux@versailles.ecole-paysage.fr

Laboratoire de rattachement : Laboratoire de recherches en projet de paysage (Larep)
École nationale supérieure de paysage de Versailles (ENSP)
Ancien potager du roi

Durée : 6 mois

Début du stage : Février ou mars 2020

Gratification pour les 6 mois : 3 500 euros

Employeur : MSH Paris-Saclay

Programme de recherche : TerriBio, Territoires d’interface et biodiversité urbaine sur le plateau de Saclay (R. Melot & E. Baudry)

  • Questionnement

Quelles sont les conséquences de l’évolution de la réglementation phytosanitaire sur le rapport au vivant dans le bocage pavillonnaire ?

Quelles sont les nouvelles pratiques jardinières adoptées ? Observe-t’on des stratégies de contournement ? La dimension alimentaire du jardin joue-t’elle un rôle dans l’évolution des pratiques ? Quelles sont les voies de transmission des nouveaux savoirs et savoir-faire agroécologiques (rôle des actions publiques locales, des associations environnementales, des réseaux sociaux, etc.) ? Quel est le regard porté par les jardiniers sur la biodiversité ordinaire ?

  • Méthodologie

Une première lecture paysagère à l’échelle du plateau conduira à la sélection d’une vingtaine de jardins privés. L’analyse des jardins et des pratiques jardinières s’appuiera sur des entretiens semi-directifs et des relevés dessinés à l’échelle de la parcelle (flore horticole et indigène, structures végétales, occupation du sol).

  • Compétences recherchées
  1. la conduite d’entretiens semi-directifs
  2. un intérêt pour les plantes, la biodiversité et l’agroécologie
  3. des capacités rédactionnelles